11 mars, 2011

et les jours de s'allonger, et le temps de s'écourter

ce matin, la lumière du jour m'a surprise au point de sursauter - à l'idée que mon réveil m'ait fait faux bond, le fourbe. Après vérification, j'ai mis cela sur compte d'un changement d'heure dont personne ne m'aurait averti, mais comme one tree hill (péché matinal) passait encore sur E4... tick, tack, le printemps s'installe à tout allure, même si ce sont les giboulées qui me font pour l'instant pester.
En rentrant de l'école, pour me récompenser de la fin de semaine, je me suis octroyée ma pause ciné avec un thé chai. Mammoth, c'est un joli casting (Gael Garcia Bernal, Michelle Williams), une déco intérieure de l'appart que je jalouse, une bande son comme il faut et surtout un rappel à Babel avec ce jeu de connexions entre des personnages venus des quatre coins du monde. Mommoth ce sont des personnages certes clichés, mais ce sont surtout des âmes ésseulés, à la dérive, tentant vainement(?) de se raccrocher aux racines familiales. C'est un film du jeudi soir, pour une semaine balayée par les giboulées. 
Pour égayer le reste de ma soirée, il fallait un Paul en mode cougar péruvien, un épisode de skins plutôt soft, plutôt pénétrable, un thé genmaicha et plein de babillage avec les colocs. 
à présent j'écoute Cat Power  qui remplacera surement pendant deux jours the windmills of your mind. J'ai posté une lettre. J'ai fiché l'article universitaire sur les nouvelles d'Anne Enright. Je vais peut-être pouvoir me consacrer au plan de mon mémoire. Mais avant:
on ira au tai chi en s'arrêtant surement au smoothie company,
on ira au marché (tous les deuxieme samedi du mois à Headingley),
on ira au pub Adelphi pour gouter le cheesecake à l'amaretto,
on ira retrouver une ancienne collègue et boire des cocktails,
on ira fêter l'anniversaire de Po, 
on ira faire la tournée des pubs pour la saint Patrick, tout de vert vêtu, 
on ira faire des heures sup avant de se précipiter sur la navette de l'aéroport, pour ouvrir grand les bras quand les portes révèleront les passagers à bord du vol Paris-Leeds. 
Et de me précipiter pour étirer le temps....j'ai encore une semaine et plein d'événements à croquer avant que S. ne me rejoigne pour célébrer nos 1 an. Quand je vous dis que le temps est pressé!
river Aire, Leeds

1 commentaire:

  1. Rah c'est chou ! C'est inhabituel que tu décrives autant ce que tu fais ou compte faire. (en général c'est une anecdote en particulier)
    Ecrit suivant le flot des idées.
    Bon je suis déçue, je m'attendais à lire l'article coussin...

    Je vois que le plan du mémoire va... attendre !

    RépondreSupprimer