13 mars, 2011

i tunes is psychic!

Souvent, je redécouvre mes goûts musicaux, les petites perles cachées dans i tunes que j'ai délaissé au profit de morceaux constamment écoutés. L'appel du connu et du réconfortant. Aujourd'hui pourtant j'ai allumé i tunes et ma main s'est automatiquement dirigé vers une chanson que je n'ai écouté que 3 fois. The letters correspond étrangement à ce qui m'obnubile cet après-midi; étrange coïncidence!
Leonard Cohen, par sa poésie, la justesse de ses mots et l'onirisme érotique de ses morceaux, est sûrement mon artiste préfèré. D'ailleurs à Waterstones, je suis tombée sur un de ces livres qui rejoindra très vite ma petite pile!
Bon dimanche!

11 mars, 2011

et les jours de s'allonger, et le temps de s'écourter

ce matin, la lumière du jour m'a surprise au point de sursauter - à l'idée que mon réveil m'ait fait faux bond, le fourbe. Après vérification, j'ai mis cela sur compte d'un changement d'heure dont personne ne m'aurait averti, mais comme one tree hill (péché matinal) passait encore sur E4... tick, tack, le printemps s'installe à tout allure, même si ce sont les giboulées qui me font pour l'instant pester.
En rentrant de l'école, pour me récompenser de la fin de semaine, je me suis octroyée ma pause ciné avec un thé chai. Mammoth, c'est un joli casting (Gael Garcia Bernal, Michelle Williams), une déco intérieure de l'appart que je jalouse, une bande son comme il faut et surtout un rappel à Babel avec ce jeu de connexions entre des personnages venus des quatre coins du monde. Mommoth ce sont des personnages certes clichés, mais ce sont surtout des âmes ésseulés, à la dérive, tentant vainement(?) de se raccrocher aux racines familiales. C'est un film du jeudi soir, pour une semaine balayée par les giboulées. 
Pour égayer le reste de ma soirée, il fallait un Paul en mode cougar péruvien, un épisode de skins plutôt soft, plutôt pénétrable, un thé genmaicha et plein de babillage avec les colocs. 
à présent j'écoute Cat Power  qui remplacera surement pendant deux jours the windmills of your mind. J'ai posté une lettre. J'ai fiché l'article universitaire sur les nouvelles d'Anne Enright. Je vais peut-être pouvoir me consacrer au plan de mon mémoire. Mais avant:
on ira au tai chi en s'arrêtant surement au smoothie company,
on ira au marché (tous les deuxieme samedi du mois à Headingley),
on ira au pub Adelphi pour gouter le cheesecake à l'amaretto,
on ira retrouver une ancienne collègue et boire des cocktails,
on ira fêter l'anniversaire de Po, 
on ira faire la tournée des pubs pour la saint Patrick, tout de vert vêtu, 
on ira faire des heures sup avant de se précipiter sur la navette de l'aéroport, pour ouvrir grand les bras quand les portes révèleront les passagers à bord du vol Paris-Leeds. 
Et de me précipiter pour étirer le temps....j'ai encore une semaine et plein d'événements à croquer avant que S. ne me rejoigne pour célébrer nos 1 an. Quand je vous dis que le temps est pressé!
river Aire, Leeds

02 mars, 2011

Spice up your life

le CM1-CM2, les classeurs prêts à craquer, les pages minutieusement arrachées des magazines, les posters tapissant murs et porte (quand il n'y a plus de place), la pièce de 10Fr économisée puis dépensée dès la parution d'un nouveau magazine qui leur était consacré, les vides greniers à la recherche de la pièce de collection qui ferait pâlir d'envie les camarades (j'ai obtenu deux drap à leur effigie!!!), les jeux de gratte-gratte dans l'espoir de pouvoir dépenser encore un peu pour les autres magazines, prétexter aller à la bibliothèque municipale pour se rendre au tabac-presse et consulter le rayon people pendant au moins 1h à la recherche du magazine détenant le plus de pages sur elles, et décider finalement d'aller à la bibliothèque municipale où les quelques minutes d'internet nous ouvriraient les portes des informations et photos numériques, attendre que la bibliothécaire s'absente et imprimer abondamment toutes les trouvailles, les ranger une fois à la maison dans le nouveau classeur, bénir le tonton qui a enregistré le film diffusé sur canal plus, se disputer sur nos favorites. 
La spicemania, on l'a tous vécu différemment mais très peu on était épargné. Le monde de la musique s'est ouvert à moi avec le premier album des spice girls et j'ai bien du mal à me souvenir à quel moment j'ai commencé à apprécier ces cinq filles dont la langue m'était totalement incompréhensible. Je lisais les paroles des chansons, tentant vainement de répéter les mots et c'est ainsi que mon goût pour l'anglais est né. La spicemania, c'était un état d'esprit, une époque folle et insouciante, un monde nouveau. 
Leeds city museum réveille cette nostalgie assoupie avec une expo sur les spice girls: couvertures de magazines en toutes langues, disques d'or, musique, habits portés par les spice, extraits du film(oui, pour les fausses fan, ou les ignorants, les spice girls ont tourné un film intitulé spice world dans lequel elles jouaient leur propre rôle), leur carrière solo, produits dérivés. Tout est réuni pour vous replonger dans ces années folles et terminer en beauté par une séance déguisement et une séance karaoké. jugez plutôt:
po en Mel B
Emma revisitée
Marion, sexy Gery














L'exposition est temporaire, en revanche nul besoin de courir, elle ferme début juillet si mes souvenirs sont bons. Astuce du jour: en remplissant un bref formulaire au guichet du musée, une tasse de thé ou un café vous sera offert au rez de chaussée. Le salon de thé a d'ailleurs des gâteaux très alléchants que je n'ai pas encore gouté (à rajouter sur la to taste list!). Une jolie occasion de visiter le musée de la ville et de s'amuser lorsque le temps est maussade.