04 février, 2011

le travail d'abord, le plaisir après!

C'était son adage, aujourd'hui c'est en son hommage que je rappelle cette phrase qui a imprégnée mon enfance et qui m'aide à rythmer mes journées.
Léon Coisne avec ses 3 enfants, Thierry, Brigitte et Richard.
Pouvoir vivre sans quelqu'un qu'on aimait signifie t il qu'on l'aimait moins qu'on ne le croyait...?
Roland Barthes, journal de deuil le 28 novembre

le premier homme de ma vie

3 commentaires:

  1. Et c'est toi toute minuscule dans ses bras ?

    Très joli hommage que tu rends encore plus beau à chaque fois que tu accomplis quelque chose (en plus de ça la liste est plutôt longue).

    RépondreSupprimer
  2. "Les voyages forment la jeunesse" semble être ce que tu a repris de lui aussi.

    RépondreSupprimer
  3. "les voyages forment la jeunesse" semble être ce que tu as repris de lui aussi.

    RépondreSupprimer