30 novembre, 2010

"the whirligig of time"

Il faisait gris ce jour là, on avait froid les menottes. Pourtant c'est avec alacrité que nous avons quitté la maison au petit jour pour partir à la découverte de Warwick et Stratford upon Avon (la ville où est né et a vécu Shakespeare). J'avais eu vent l'année dernière d'un organisme pour étudiants qui propose des excursions dans des villes clés du Royaume Uni pour des prix de compétition mais je n'avais jamais pris cette option pour mes balades - peut être parce que j'avais beaucoup de gens à qui rendre visite l'an dernier. L'avantage de l'excursion à Warwick et Stratford c'est qu'elle ne dure qu'une journée et que c'est un dimanche! Don't be a tourist - nom de l'organisme - nous embarque donc pour un mini périple dans les contrées plus chic d'Angleterre où les maisons à colombage prolifèrent. La guide nous montre les points principaux et nous conseille certains pubs et nous avons le champs libre ce qui n'est pas plus mal lorsqu'on veut éviter de ressembler à un troupeau de touristes à la file indienne pour prendre la même photo. 
D'ailleurs nous ne suivons personne puisque nous décidons de ne pas visiter le chateau de Warwick (12£) - à tort peut être mais la fin de mois tiraille déjà le porte monnaie. Par contre une thailandaise nous suit - après avoir papoté pendant le jeu organisé dans le bus pour apprendre à connaître les gens - et le mythe de l'asiatique qui mitraille de photo tout et n'importe quoi mais surtout eux même n'importe où et devant n'importe quoi s'est confirmé - sadly. En revanche, nous avons pris notre lunch dans une tea room où elle m'a indiqué les meilleurs restaurants thailandais de Leeds, ce qui n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde! 
Hopital de Lord Leycester 15e siècle
Dans les rues il n'y a pas un chat sinon des bières qui jonchent les rebords des fenêtres, seuls vestiges des folies du week end dans un environnement très paisible. Les pratiquants sortent de l'Église Saint Mary que nous pouvons ainsi visiter à défaut de pouvoir visiter l'hopital Lord Leycester, vieux de 6 siècles, construit par ce cher Lord Dudley - un des prétendus amants de la Reine Elisabeth I - que l'on dit vierge mais que l'on arrose de multiples liaisons. 
20 minutes de bus et nous voilà parés pour cheminer dans Stratford où on nous montre les différentes maison de la famille Shakespeare. Quelques découvertes apprises pendant l'excursion:
-Shakespeare, sur son testament, a légué à sa femme son deuxième meilleur lit. (mais à qui donc a-t-il légué le premier???)
-Il a acheté sa maison - la plus chère de la ville à l'époque - pour 60£
Maison achetée par Shakespeare après ses Lost Years en prison
-il n'a rien légué à sa fille Judith car elle avait épousé Thomas Quiney qui multipliait les infractions à la loi. Suzanna, sa fille ainée fut donc privilégiée. 
-il est mort le même jour que sa naissance: le 23 avril - coïncidence relative car le jour de sa naissance n'est fondé que sur des suppositions.
Tombe de Shakespeare. L'épitathe:
Good frend for Iesvs sake forbeare,
To digg the dvst encloased heare.
Bleste be ye man yt spares thes stones,
And cvrst be he yt moves my bones
La guide nous abandonne à Holy trinity Church où il faut payer 50cents pour voir la tombe du poète et de sa famille proche. Nous rebroussons chemin pour mieux contempler les différents endroits clés de sa vie avant de nous installer confortablement dans un pub pour une tasse ou deux de mulled wine.
Il faisait froid les menottes, il y avait de la grisaille, c'était dimanche...et c'était bien! S'en est suivi 9h de sommeil avec ma bouillotte humaine :)

3 commentaires:

  1. Lol ! Bouillotte humaine, tu m'étonnes c'est certainement plus efficace c'est trucs là !
    Super petit récit en images. Tout y est je crois. Sauf de préciser que dans le "on" y avait moi ! :) Voilà c'est rectifié.

    Bisous !

    Collègue Papillonne !

    RépondreSupprimer
  2. :)
    C'est tout joli et ça me fait sourire...

    RépondreSupprimer
  3. ...traigo
    sangre
    de
    la
    tarde
    herida
    en
    la
    mano
    y
    una
    vela
    de
    mi
    corazón
    para
    invitarte
    y
    darte
    este
    alma
    que
    viene
    para
    compartir
    contigo
    tu
    bello
    blog
    con
    un
    ramillete
    de
    oro
    y
    claveles
    dentro...


    desde mis
    HORAS ROTAS
    Y AULA DE PAZ


    COMPARTIENDO ILUSION


    CON saludos de la luna al
    reflejarse en el mar de la
    poesía...


    AFECTUOSAMENTE : OS DESEO UNAS FIESTAS ENTRAÑABLES 2010- Y FELIZ AÑO 2011 CON TODO MI CORAZON….


    ESPERO SEAN DE VUESTRO AGRADO EL POST POETIZADO DE ACEBO CUMBRES BORRASCOSAS, ENEMIGO A LAS PUERTAS, CACHORRO, FANTASMA DE LA OPERA, BLADE RUUNER Y CHOCOLATE.

    José
    Ramón...

    RépondreSupprimer