01 mars, 2010

les tribulations de Marmotte et zarmotte!

Contextualisation: après une semaine de vacances soit une semaine en Irlande et un week end à Londres avec Thomas (non relaté car il ne daigne pas m'envoyer les photos en mauvais ami qu'il est), Laura me rejoint à Leeds. C'est sans compter les grêves...côté français! elle arrivera donc du mercredi...pour repartir du vendredi...il s'agit donc d'optimiser en un minimum de temps le séjour de la biloute tout en assurant les cours et la sortie scolaire du vendredi...OUCH!
contextualisation bis: Laura vient de St Lys, faisait de la danse avec moi, a été au collège avec moi et après une phase intermittente, nous nous sommes retrouvées tout naturellement en L à Cugnaux. Par la suite, Laura fut la bouffée d'air qui me sortait de la torpeur prépa ou du calvaire Saiguède (pardon maman!). On ne compte plus les aprems dans son/mon jardin, au salon de thé, les points bilan sur internet, les bons moments passés ensemble, par contre, on en redemande!!!!
Mercredi donc, un petit Laura sort du mégabus en provenance de Londres, fatiguée mais avide de découvrir l'Angleterre où elle se rend pour la première fois! Aussi, une ballade dans Leeds s'impose pour profiter de la lumière déclinante! En remontant vers Hyde Park, le campus universitaire est un passage obligé et c'est dans le Old Bar que nous ferons le premier gros point bilan d'une longue série! Finalement la soirée s'achèvera "paisiblement" au nine Hessle street. 
Jeudi, Laura me retrouve après mes cours à la train station pour visiter le village des soeurs Brontë. Un changement dans un petit village, une robe achetée, une collation prise (il est midi!), nous voilà embarquées pour Haworth. La chance est avec nous, la brume a envahit la lande, un soupçon de pluie parsème le sol et, par intermittence, nos têtes; mais cela participe à l'ambiance mystique du lieu. Au début c'est l'enchantement pour ce petit village désert aux ruelles penteuses et aux petites échoppes tranquilles. Et puis très vite on comprend pourquoi la littérature des soeurs Brontë est quand même complètement dégénérée! Des chats sortent de partout, derrière les fenêtres les habitants concoctent sûrement des potions, la brume renforce le confinement du village où les habitants observent intrigués nos déambulations. Les cimetières sont peut-être les lieux les plus rassurants! J'ai un peu plus de compassion pour les soeurs Brontë à présent!
(Vous n'imaginez pas à quel point ce village est effrayant!)
 La bonne surprise fut ce petit salon de thé dans la rue principale où nous nous refugions! Nous y prolongerons d'ailleurs la discussion tant il est cosy! La dame qui tient le salon de thé est d'une douceur impressionnante, elle nous explique qu'elle fait tout elle-même, jusqu'au délicieux lemon curd que nous dégustons! L'heure de fermeture est largement dépassée quand nous quittons cet endroit où je me promets de revenir - ne serait-ce que pour goûter une part de ce gâteau au citron que j'ai à peine croqué (oui car j'ai commencé mon sevrage de sucré...sujet douloureux!). Il est tard quand nous rentrons à Leeds, et demain je pars en sortie scolaire pour le nouvel an chinois...et quel exotisme: je pars à Leeds! Je vous épargne l'enfer que j'ai vécu ce jour là en terme de transports, mais je suis revenue avec pour seule envie de me pieuter et n'en sortir que le lendemain, si possible tardivement! Cependant, Laura, avant de partir, devait connaître la vie nocturne de Leeds; aussi ai-je fait un effort qui sera hautement récompensé...nous tairons la suite! 
Bar à cocktail (était-ce Mook ou Boutique?), trois cocktails plus tard, j'accepte bon gré mal gré d'essayer la boîte préférée d'Oli: le Cockpit! Laura aura réussi à disparaître une bonne partie de la soirée...et quand on lui demande où elle était: elle tend son appareil avec un immense sourire et dit: ils sont trop cool les gens, regarde je me suis fait des potes, ils sont énormes! voilà comment Laura, qui n'avait jamais mis un pied en Perfide, parvient en un soir à taper la causette aux gars les plus improbables et aux filles les plus dénudées...et ce tout en étant la plus habillée de la boite de nuit (jean et gros pull)!
Finalement Laura reste tout le week end, mais samedi nous sommes bien incapables de partir en road trip ("mi culo le road trip, mi culo"). Petit déjeuner à l'anglaise à 3h de l'aprem (Marmelade, I like marmelade...breakfast in L.A) après avoir été chez Mike et Lauren pour un thé scandaleux: un earl grey avec du lait qui valut une grande remontrance à Mike! Dimanche nous partons à Liverpool, dernière étape du séjour anglais de Laura. Une visite imprégnée des Beatles: Mathew street, the cavern pub, le musée des beatles et voilà l'heure d'échanger de rapides adieux face à un chauffeur préssé...farewell my friend, farewell!

De ce séjour on retient:
"eat the flapjack" (à chanter sur l'air de hit the road jack!)

"-ça pue?

 -suffisamment pour ne pas être mis!"

et bien sûr: "qui le sait? qui le sait? La grande dépression!"

3 commentaires:

  1. J'adore les photos du début d'article ;)
    Et je veeeux le salon de thé :D
    (les commentaires de Claire qui servent à rien !)

    RépondreSupprimer
  2. aaaaah le point pensées flottantes a été fait sur ce séjour, je t'en remercie l'amie !
    en attendant le chapitre 2 cet été... "high hopes" !! ;)

    RépondreSupprimer
  3. Eh bah dis donc t'as fait tout ce périple jusqu'à Haworth après les cours ?!!! Le musée devait être fermé non ? J'ai aperçu les photos du salon de thé, c'est pas dans celui-là que nous sommes allés. Il avait l'air chic le tien dis donc !
    Louise ou comment rentabiliser une journée(ou la combler à craquer) !
    Chouette récit, again !
    Enorme la photo des gens dans la boîte.

    Birrous.

    Collègue Papillonne !

    RépondreSupprimer