08 octobre, 2009

Leeds, I've bin there!*

* Ce magnifique jeu de mot, n'ayons pas peur des mots, est au goût du jour car en effet, depuis que je suis arrivée (serait-ce un signe de mauvaise augure?), c'est la grève des éboueurs! Comme quoi la France n'a pas le monopole des grèves. photos à l'appui soon!

Sinon en Perfide tout va pour le mieux, si bien que je ne prends pas le temps d'écrire mon deuxième article post
emménagement... dimanche on retrousse ses manches! (dicton tout juste inventé par ma petite personne)
Je profite de clôturer la narration de ma première semaine pour remercier mon parrain, ô combien aimable et généreux, de m'avoir soutenu dans les premières épreuves de ma nouvelle vie. De me donner son approbation pour le joli fessier qui partage mes pénates (périphrase oblige mes colocs vont sur des sites de traduction pour comprendre ce que j'écris; par example pour ma dernière phrase plusieurs propositions trouvées sur différents sites :
-To give me his(her,its) approval for the attractive gluteus which shares my pénates
-To approve me for the pretty sciatic which shares my pénates
-Give me his approval for the lovely rash that shares my household gods
comme vous pouvez le constater la traduction est approximative et engendre de jolies trouvailles, si bien que Speech et moi avons passé une bonne heure à traduire tout ce qu'on pouvait trouver, fou rire alarmant!). Et pour revenir à mon parrain, un GRAND MERCI!
J'ai réussi l'exploit non négligeable après son départ de m'orienter seule et sans Geneviève (le GPS baptisé par David et adopté communément après avoir en vain tenté de l'affubler par d'autres prénoms). Je suis donc arrivée à l'heure (7H14) à la gare près de mon école où ma mentor, Louise de son magnifique prénom, m'attendait. Petite discussion durant le trajet, elle me montre le bâtiment dans lequel je suis, si bien que je n'ai jamais mis les pieds dans le reste de l'école, et me présente aux membres du staff: toutes des filles âgées de 23 à 35 ans pour la plus vieille. Une ambiance exclusivement féminine donne nécessairement lieu à des tensions typiques de notre sexe, dont ma mentor m'a fait un compte rendu lorsque nous étions toutes les deux, mais chut! Le vendredi je n'ai fait qu'observer les classes, rien de folichon donc. Le soir même cependant une pendaison de crémaillère à l'anglaise était prévue pour me permettre de rencontrer leurs amis. J'ai allègrement oublié que carole et mathilde attendaient dans le froid près du cinéma que je vienne les chercher, passons. La soirée ne fut pas aussi mouvementée que prévue. Et les filles furent rares.
YEAY un peu d'exclusivité n'est jamais pour déplaire! Le groupe de potes que je vois souvent à la maison est très cool, calé et ouvert. Deux d'entre eux ont le geordie accent, celui de Newcastle, c'est merveilleux de rester béate parce qu'on ne comprend rien! Mais finalement le véritable accent du Yorkshire, celui du fin fond et que mon chauffeur de taxi use et abuse à des heures matinales indues fait largement concurrence au jordi.
Ai-je dit que j'habitais à deux pas d'un cinéma d'art et d'essai??? 4,50£ la séance, et je peux reprendre de bon coeur mon occupation préférée, squatter les salles obscures. Ce que j'ai fait hier pour le film the imaginarium of doctor Parnassus, starring Heath Ledger! Le quartier où j'habite est vraiment sympa, très etudiant, à dix minutes à pieds des bars et autres restaurants goûteux (à l'echelle britonne). Je recommande la cafetière, et je prévois de tester dans la semaine le smoothie bar que j'ai repéré près de l'université. Ah minute culinaire oblige, mes colocs se sont insurgés par ma description et m'ont dit qu'ils pouvaient tout à fait cuisiner (sauf Speech, affublé du surnom speechy dog par mes propres soins du fait de sa ressemblance indéniable avec droopy), mais qu'ils étaient trop fainéants. Soit. Un soir, je rentre et que vois-je? La cuisine a été envahi par l'ennemi, mes colocs pris d'une folle envie de tiffin, ont décidé d'en cuisiner un! Le tiffin pour les non initiés c'est un gateau avec une couche de biscuit écrasé, une couche de chamallow,
une couche de syrop mielleux, une couche généreuse de chocolat, le tout durci au frigo. à manger impérativement accompagné d'une tasse de thé car bien trop sucré! Ce soir là, j'ai bien aimé mes colocs hihi
Revenons à l'école qui se situe près de Wakefield, ville où la consanguinité est le mot de passe pour avoir une chaumière. Carole qui vit dans la maison où je devais vivre a d'ailleurs fait une analyse fort juste de cette bourgade, il faut dire qu'elle a tâté le terrain (ne pas comprendre qu'elle s'adonne à la consanguinité!) donc je vous en met un extrait:
J'ai rebaptise cette bourgade la ville du cafard pour de multiples raisons.
d'apres une etudes sociologique menee par mes camarades assistants et moi meme, le nombre de consanguins (inbred pour ceux que ca interesse) dans cette ville est alarmant: il y en a au moins plein et meme peut etre plus! oh je vous vois venir avec vos fourbes rires, qu'elle est medisante cette carole... et bien non, la y'a pas (que) moi qui l'a dit, on est au moins plein a le penser (meme si on est moins que les consanguins...)ici vous serez ravis d'apprendre qu'on devient heureuse maman environ 9 mois apres ses premieres regles. attention cet hiver encore, la tendance est a la poussette et au fond de teint orange.
treve de medisance, honorons comme il se doit l'anglaise qui par tous temps maitrise l'art du talon tour eiffel et de la micro jupe (accompagnee du micro bustier et du maxi makeup of course!). chantons ces femmes qui ont su s'imposer a tel point qu'aucun malautru n'ira les soupconner de vendre leurs charmes. bravo.
Carole est très drôle, j'ai envie de me créer une boite à carole, avec sa voix qui me dirait quelque chose chaque fois que j'appuie dessus, l'équivalent de la boite à hein dans le nord. Et là je dois vous laisser sur votre faim car il faut que je comble la mienne et me prépare à mon excursion champêtre près de chez carole justement.
Dans le prochain épisode, promis, je parle de mes cours et des élèves! et de mes colocs, sujet intarissable, d'autant que zizi sur pattes ( surnom adopté et approuvé par le sceau officiel du clairlou) a encore fait des prouesses cette semaine.
Salutations!

5 commentaires:

  1. Aaaaah Il était bien le film? Je veux le voir celui-là...( Ah bon, Johnny Depp joue dedans? Je savais pas:P)
    J'ai bien aimé ta périphrase ^^

    Bisous Loulou!

    RépondreSupprimer
  2. roooooooo je surkiffe te lire, tu racontes trop biiiiien...ta petite vie me passionne et tout m'a l'air parfait, le cinéma à deux pas de chez toi c'est juste le bonheur pour toi, et tes coloc' me font trop trop rire rien que par ce que tu en racontes ^^

    RépondreSupprimer
  3. Le Valéron dit :
    Commentaire oblige ainsi que crise de jalousie, l'idée de la boite a Carole au temps ou l'on pouvait se parler illimité c'était pour moi LOL

    Il vrai que c'est un plaisir de te lire. Les aventures du Louison sont riche parce que tu sais trouver les bons mots. Tu m'avais pas dit pour le Tiffin, ils sont vraiment trés cool ses colocs !!! :-)

    RépondreSupprimer
  4. boubi, le film était très bien, j'adore l'univers, peut être un tantinet longuet, mais j'ai trop kiffé, mon grand retour dans les salles obscures.

    Lixou, merci pour tes fidèles lectures!!!

    Valéron: Toi tu as une boite bien plus importante que celle du rire!!!! enfin! EEEEh faut que tu viennes vite les mince pie sont de sorties!!!

    je vous aime

    RépondreSupprimer
  5. J'approuve, ton jeu de mot en guise de titre est MA-GNI-FIQUE !
    La boîte à Carole ! Carrément, ses remarques lui sortent tellement naturellement et sur un ton neutre que c'en est d'autant plus drôle !

    La moitié du sceau officiel Clairlou.

    RépondreSupprimer