02 août, 2009

Hop o' My thumb


Je relate brièvement pour ceux qui n'ont pas suivi l'enchaînement de péripéties des derniers mois l'expérience d'un future assistant de français à l'étranger, que j'ai savamment comparé au Petit Poucet *interloqué* ... l'explication arrive, mais pour embrouiller les esprits non avertis je rajoute comme micro précision que dans mon histoire le Petit Poucet n'a jamais réussi a volé les bottes de sept lieues (delire d'angliciste: "merde une lieue ça fait combien??? j'ai mis une lieue= un miles... - meuh noooon dans Le Petit Poucet, il va hyper loin avec les bottes de sept lieues, c'est pas possible que ça fasse qu'un miles!). Le future assistant ressemble au Petit Poucet en ce qu'il doit chercher le moindre petit caillou blanc, autrement dit information, qui jonche sa longue et sinueuse route vers l'année en Perfide Albion ou ailleurs... et les petits cailloux blancs, croyez-moi, ils sont rares et distancés de plusieurs mois. Petit Poucet de mon état, j'ai dû m'armer de beaucoup de patience pour surmonter ces derniers mois sans faire d'arrêt cardiaque chaque fois que j'ouvrais ma boite mail pour n'y trouver que de la pub (car on sait bien que les amis ça n'écrit plus que par inbox facebook! mais pas les écoles, pas le CIEP, pas le British Council, alors je développe aussi une relation intéressante avec ma boite mail, oui oui).
caillou blanc 1st: on s'en doute bien, pour être assistant, il faut postuler, donc monter un dossier et ça se passe très tôt. Retrait du dossier fin novembre, pour le rendre mi-décembre. Première perplexité: j'écris quoi dans ma lettre de motivation???j'écris la même en français et en Anglais???RHÂÂÂÂ (long râle du Petit Poucet qui ne parvient pas à mettre en page sa lettre de motivation). Un lourd poids pèse sur nos épaules dès le montage du dossier à savoir le choix de nos régions: après de longues discussions avec des initiés à Rosbeefland, concertation avec moi-même sur mes lubies et choix de vie, et méditation devant la carte du RU, j'ai fait mes trois choix: des régions que je ne connais pas, lointaines et encore plus au Nord (Lille n'était qu'un entraînement). Marine a choisi des régions plus proches de Londres, plus pratiques pour rentrer aussi. Jo s'est dirigé tout naturellement dans l'Essex et le Sussex, on ne change pas une destinée! j'oubliais presque l'épisode de la photo, car le dossier exige une photo GRRR! et là lourd questionnement oserais je donner les photos que je viens de faire pour mon club de sport et ma carte de transport, soit une photo où je ne souris pas et où je suis à peine coiffée, ou est-ce que je bouge mon popotin et vide les trois sous restants pour refaire des photos? Au diable, ce sera un Petit Poucet boudeur pour le dossier, non sans demander au préalable à la très gentille madame qui s'occupe de l'assistanat: Ils recrutent quand même pas au physique, hein??? (toujours ponctuer ses questions de hein dans ch'nord)
caillou blanc 2nd: l'entretien, ou comment discuter avec un prof qu'on ne connaît pas de nos projets. Je passe rapidement sur ce caillou, à l'image de la durée de mon entretien. Très gentil monsieur que j'ai eu envie de câliner et qui m'a mis une bonne appréciation *bear hug*
entre les deux cailloux s'écoulent trois mois et demi rythmés par des détournements de pensées pour éviter de se ronger les ongles à l'idée de ne pas être prise, éviter les discussions sur le sujet, mais c'est sans compter les amis qui ont postulé, et la découverte de Bristol, premier choix bien hasardeux mais qui s'avère mon coup de coeur de l'année.
caillou blanc 3rd: Avril, le 28 vers 23H réception d'un mail pour me dire que je suis sur liste principale Uh UH Uh. Petit Poucet se félicite d'être un couche tard et de traîner à des heures indues devant son ordi! appel Marinou qui n'avait pas vu le mail, excitation, pouf pouf c'est dans la poche pour nous!
Puis le néant - longues consultations de google map en s'imaginant la distance qui nous séparera et les moyens les plus pratiques pour se rendre visite (ou se visiter en bonne anglicistes que nous sommes). Juin ou comment perdre toute patience. Réactualisation de boite mail, même chez les autres, s'empêcher d'en parler même si un regard suffit. L'erreur à ne pas faire, c'est de s'inscrire sur un forum d'assistant et de lire chaque jour l'excitation des gens qui ont leurs affectations. En non-initiés, nous avons commis cette erreur, notre mois de juin en sera chamboulé, et celui de ceux qui nous supporte avec!
caillou blanc 4th: Un jour sans réponse, de trop, patience à bout, Louison à fond pour déranger les madames du CIEP, Marinou craintive mais excitée, allez on appelle! et voilà en deux clics on connaît nos régions: Oxfordshire pour Marinou, qui n'en revient pas de sa chance, premier choix! Et louison qui se voit envoyé dans les contrées ouatées du Yorkshire, et se demande bien ce qui lui a pris de choisir une région aussi éloignée et mal desservie. Re-consultation de carte, calcul de distance, prière pour ne pas tomber dans le coin reculé du Yorkshire mais bien vers les villes, Leeds serait le pied! Trois heures de Marinou...
De l'art de patienter: maintenant notre destin est scellé, on s'en remet à notre amie patience et au destin qui joue les fourbes pour que notre torture s'achève rapidement. Attente ultime, l'email ou le coup de fil d'une école.
Caillou blanc 5th: étrange email le 29 juin: bienvenue à wakefield, votre dossier a été envoyé dans une de nos écoles blabla. Je sais que je suis à Wakefield soit 15 minutes de Leeds mais toujours pas de mail de l'école...moui. *semi satisfaite le Louison*
Caillou blanc 6th: 13 juillet, 15H et des brouettes, Louison à fond devant un match de football américain voit l'apparition du signet email de louise M. et là Louison est sûre, cette fois c'est la bonne. Here it is! l'email de l'école! et une mentor qui s'appelle Louise en plus! que demande le peuple! 13 juillet, fin du calvaire, et début d'un échange par mail avec une mentor rassurante.
Mais ne croyez pas que Le chemin du Petit Poucet que je suis s'achève aussi vite, je récolte depuis un mois dans chaque mail des informations, éparses, sur l'école, sur les élèves et sur mon logement. J'en viens donc à la question cruciale: Où vais-je vivre?
et c'est là que Louison se sur-félicite de sa comparaison avec le Petit Poucet car mon cottage ressemble un peu aux illustrations de contes *rêveuse*. Je vais donc vivre dans cette maison avec deux français (dont un garçon, exploit!), une espagnole, et une allemande. Je n'ai absolument aucun contact avec les autres, sauf l'allemande. Mais, c'est la campagne ton truc! Hush! Après Saiguède je suis capable d'endurer les contrées champêtres du Yorkshire, surtout si je suis en colloc! fini les repas frugales devant une série, à moi les dîners animés par des discussions multi-culturelles. En ce qui concerne l'école et mes élèves je préfère en parler une fois sur place, avec expérience à l'appui. J'ai reçu deux petites lettres de bienvenue, m'invitant aussi à faire partie du club de langues et espérant que je me plaise dans leur école, Le Petit Poucet like!
Voilà donc les aventures résumées d'un Petit Poucet qui baigne en ce moment dans la paperasse, retardant le remplissage de formulaire, l'envoi de mails, non par manque de motivation mais par flemmardise. Mon domaine c'est le terrain pas l'administratif voyons!
Prochain Caillou blanc digne d'être mentionné: fin Septembre départ de Lille en voiture pour l'installation. D'ici là je réécrirais probablement.


4 commentaires:

  1. cest magnifique ou tu vas vivre

    RépondreSupprimer
  2. tu vas te regaler;en avant l'aventure

    RépondreSupprimer
  3. ta hardy:
    ma mie,quelle aisance pour écrire!tu m'impressionera toujours du haut de ton petit creux d'ongle!
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. j'oubliais!comment vais je faire pour nos weekends au telephone....a nous la télépathie!a tres vite..bisous

    RépondreSupprimer